Une photographie non-anthropocentrique ?

Une pratique photographique non-anthropocentrique est pour moi une photographie que ne met pas l’homme et son point de vue au centre de tout jugement éthique ou esthétique.
Mais elle ne l’exclue pas pour autant.

C’est une photographie qui n’affirme pas a priori (« c’est bien » / « ce n’est pas bien », « c’est beau » / « ce n’est pas beau »…), mais qui interroge le sens pour la communauté que nous formons avec le monde vivant.

C’est une orientation de l’écriture et de la lecture photographique vers une autre sensibilité.